Pour rappel, la durée de travail légal est de 35 heures hebdomadaire, soit 151,67 heures mensuel et 1607 heures annuel. Toutefois, un salarié a la possibilité de réduire son activité au-dessous de la durée légale : c’est là qu’il s’agit d’évoquer le contrat à temps partiel

De la même façon que pour les fiches de paie à temps complet, il est tout à fait possible de créer des bulletins de salaire à temps partiel externalisés en toute simplicité. 

Les mentions obligatoires pour l’édition de fiches de paie à temps complet sont identiques à celles des fiches de paie à temps partiel. Donc lors de la création des bulletins de salaire par l’employeur, la mention sur le bulletin de de salaire qui va varier sera celle de la durée mensuelle du travail ou la valeur du forfait proratisée. 

Il est tout à fait possible de faire mention du salaire à temps partiel directement sur le haut de la fiche de paie à temps partiel mais il est également envisageable de faire figurer le salaire à temps plein et ajouter la minoration horaire.

Chaque mois, un salarié à temps partiel sera rémunéré sur une base calculée en fonction du nombre d’heures réellement accomplies au cours du mois échu.

Sur le fondement de l’égalité des droits entre les salariés, le cumul des congés payés est identique que ce soit pour un contrat à temps complet ou à temps partiel : le salarié cumule 2,5 jours ouvrables de congés payés par mois.