Sur le marché professionnel, les salaires sont systématiquement exprimés en Brut. Ce n’est toujours pas la somme réelle perçue par le salarié. Le calcul du salaire brut en net est donc primordial : vous pouvez d’ailleurs le calculer en toute simplicité sur la plateforme incontournable calcul-salaire-brut-net.com . Vous y trouverez la possibilité de calculer le salaire net après déduction des impôts conformément aux nouvelles mesures fiscales sur le prélèvement à la source, dont l’impact se trouve sur la création des fiches de paie, depuis le 1er janvier 2019. Aussi, cet outil permet de convertir le salaire brut en net dans des cas de temps partiel, de temps complet ou même sur la base de 12, 13 ou 14 mois.

Selon les termes de l’INSEE, le « salaire est le paiement du travail convenu entre un salarié et son employeur. Le salaire brut correspond à l’intégralité des sommes perçues par le salarié au titre de son contrat de travail, avant toute déduction de cotisations obligatoires ». En d’autres termes, on parle de salaire net de prélèvements sociaux, ce qui donne la formule de calcul suivant :

salaire brut – prélèvements sociaux = salaire net.

Lors de la création d’une fiche, un employeur doit déduire certaines charges du salaire brut. Les charges à prendre en compte sont les charges salariales, les voici :

  • CSG non déductible
  • CSG déductible
  • CRDS
  • Assurance vieillesse
  • Cotisation Apec pour les cadres
  • Cotisations Agirc-Arrco
  • Contribution d’équilibre technique (CET)
  • Impôt sur le revenu.

À titre indicatif, il est notable que pour convertir le salaire brut en salaire net, il faut déduire environ 23% mais dans le secteur public, ce taux tombe à 15%.

Pour plus de précisions sur le calcul salaire brut net, ne pas hésiter à utiliser un convertisseur de salaire en ligne.